la flamme du sang Index du Forum
la flamme du sang Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Adrya Aldu'Rath

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la flamme du sang Index du Forum -> The Blood Council -> Back-Grounds
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alryvia
Régent des Sociétés
Régent des Sociétés

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 95
Localisation: Quelque part ...

MessagePosté le: Jeu 25 Aoû - 02:20 (2011)    Sujet du message: Adrya Aldu'Rath Répondre en citant

Chapitre I : Le vivant.
Je me nommais alors Adrya Al'Dandris.


Les Bois des Chants Éternels … Sûrement mon lieu de naissance , je ne sais plus , je me souviens que j'étais une forestière maniant mon Arc , j'étais sous les ordres de la catin Sylvanas Coursevent. Je ne suis pas morte lors de l'invasion du Fléau , j'ai réussi à survivre , je ne sais même plus comment , mon ancienne vie me semble lointaine et floue. Le Temps passe vite je devais avoir une petite centaine d'année à l'époque. Je me souviens du Prince Kael'Thas Haut-Soleil , il nous a fait partir en Outreterre voir le démon Illidan , je ne sais plus pourquoi même si je pense que ce vieux fou , aujourd'hui mort , cherchait une source de magie pour combler le vide de son pathétique Puits de Soleil. J'y suis allée... Je me souviens d'un décor déchiqueté , impur , la terre était souillée , détruite , morte. J'y suis restée jusqu'à ce que Kael'Thas reparte avec Illidan , et Vashj en Azeroth , j'étais sous les Ordres de la nouvelle générale des Forestiers : Lana'Thel. Nous sommes partis au Norfendre , nous voulions nous venger du Fléau qui nous avait fait tant souffrir. La Bataille eu lieu se fut violent , dur , les lames s'entre-choqué pour chaque mort-vivant tué , deux autres apparaissaient. Le pire , c'était que les nécromanciens ramenaient à la vie certains de nos camarades tombés au combat. Nous faiblissions , Kael'Thas voulut tenir tête à Arthas , la folie l'en prit , il finit par se téléporter fou de rage , Arthas avait parlé d'une certaine « Jaina » et de son lit … Enfin , soudainement je sentis en objet froid , dur , long , qui s'enfonçait dans mon dos , je regardais mon ventre et vie la pointe d'une lame en sortir , c'était douloureux et apaisant , le temps semblait ralentir autour de moi tandis que mon sang sortait en abondance de mon corps , je vacillais ,ma vision se fit trouble , je vis Illidan à terre , des Nagas emportant son corps et Artahs plongeant Deuillegivre dans le corps de Lana'Thel mes camarades se mourant à mes côtés. Ce fut la dernière image que je vis lors de mon vivant.


Chapitre II : La renaissance.
Je refus baptisée Adrya Aldu'Rath


Je ne sais par quels procédés horribles mon corps fut ramené à la vie , mais ce fut le cas. Néanmoins je n'étais pas comme les autres non-morts , ceci je l'appris bien plus tard. J'avais toutes mes capacités , celles-ci étaient augmentée grâce à la non-mort , mon endurance , mon agilité et bien d'autre chose , je pouvais réfléchir pleinement même si quelques pensées m'étaient et me sont interdites , une vérité s'établit rapidement dans mon esprit : Servir le Roi-Liche à tout Jamais. Ce fut la première vérité qui me fut dévoilée. Puis , soudain je m’aperçus que j'étais nue dans cette salle , froide et nue de décoration. J'étais aussi seule , mon corps avait pris une teinte blanchâtre avec des tâches noires , de la nécrose. Je touchais mon ventre là où la lame avait frappée , mon ventre était aussi lisse qu'une peau de nourrisson. Puis un elfe au premier abord vint me voir.


-« Ah , tu es réveillée , viens , suies moi , je vais te donner de quoi te vêtir et te présenterait aux autres » Dit-il d'une voix suave et presque douce.


Je le suivis sans bien me rendre compte de ce qui m'entourait. Je vis d'autres comme mois , avec la peau plus ou moins pâle plus ou moins nécrosée. Finalement j'arrivais dans une salle , où des draperies de soie cramoisie tombait sur les murs. 8 Elfes mâles se tenaient en face de moi. Celui du milieu s'avança légèrement , il était grand , bien bâti et portait dans son dos une immense claymore recouverte de rune rougeoyantes comme le sang. Il prit paroles :


-« Bienvenue parmi nous Ténébrante (Je fronçais les sourcils face à se mot) , Nous sommes le Conseil Cramoisi , nous aidons notre Reine à gouverner notre peuple tout en servant les intérêts du Fléau , tu fais partie des nôtres. Ne t'inquiètes pas tu t'habitueras à ta nouvelle condition et nous te rappellerons d'ici peu »


La voix de l'elfe résonnait dans mon crâne , c'était une voix forte , langoureuse. J'appris ce que le mot Ténébrant voulait dire , il s'agissait de nous : Ces anciens elfes relevés au combat par Lana'Thel et son Conseil. Lana'Thel était la Reine de Sang son conseil était formé par les Princes de Sang dont les trois plus important et sûrement puissants sont : Valanar , Taldaram et Keleseth. Ces trois derniers avaient sous leurs ordres de petits régiments qui formaient la garde d'élite de notre peuple. Leur régiment étaient les plus convoités parmi notre peuple , il s'agissait d'un honneur lorsque l'ont vous invités à rejoindre l'un de ces régiments. J'appris de nouveau l'art du combat, cela ne fut guère difficile , j'avais opté pour deux dagues en arme. Et fut mise dans le régiment du Seigneur Shandoval. J'appris les rudiments de la magie du sang mais sans grand-intérêt , je préférais utiliser les ombres même si pour cela je devais dévorer quelques âmes. En parlant de nourriture , je m'étais très faite à notre régime alimentaire : Du sang de vivant et des âmes. Le Sang de vivant nous permettait de rester en forme et il permettait de nous régénérer en cas de blessures , les âmes , elles permettaient une meilleure manipulation des ombres et renforçaient nos capacités.
Dans mon régiment j'exécutais les tâches simples : Massacrer un village ou des innocents , aller chercher de la nourriture , d’ailleurs savez vous comment stoker des âmes ? Et bien il suffit d'avoir un cristal et de les y enfermer , faut pas toute les mettre dedans non plus , sinon le cristal explose bien évidement. Les tâches continuaient , ma vie ne semblait plus être composée de massacres. Je n'aurais jamais pensée être rappeler par le Conseil. Car pour ceci il faut progresser ou sortir de la masse pour se faire remarquer , pour ma part je n'eus pas l’impression d'avoir fait l'un des deux.


Chapitre III : L'inspectrice.
J'obtins le titre Inspectrice Adrya Aldu'Rath.


Le Conseil Cramoisie se tenait à nouveau devant moi dans sa Salle. Le Grand Valanar prit la parole , j'étais à genou devant eux durant « l'entretien ».


-« Tes compétences sont remontées à nos oreilles , tu es une bonne Ténébrante , tu accomplis toujours ta mission. Tu fais partie de l'élite de ton régiment , tu n'as vraiment rien à te reprocher. Nous te proposons une offre (en réalité , ils ne proposent pas , ils ordonnent) : Tu vas devenir Inspectrice , ta mission sera d'aller dans les endroits contrôlés par le Fléau que nous t'indiqueront et de juger si le Maître des lieux est digne de No- … Du Fléau , et si il respecte ses engagements. »


Mon cerveau se mit à réfléchir à toute vitesse. Si je refusais , c'était la mort , la torture , ou le rétrograde-ment assuré. Mais ce que j'avais aussi compris , c'est que Valanar voulait que les « Maîtres » du Fléau dans les coins reclus soient obéissant aux Ténébrants ou manipulable par ses derniers.


-« J’accepte ;Dis-je d'une voix morne et neutre ».
-« Parfait en plus de la liste des endroits à faire , nous te remettons une liste du successeur de l'ancien « Maître » si tu dois le tuer. Et nous te remettons un Orbe de Sang il nous permettra de communiquer à distance avec toi , tu n'auras qu'à murmurer ces formules (Je ne les répéterais pas pour que des personnes malintentionnées puissent elles aussi utiliser les orbes ainsi). Fit-il tout excité».
-« Bien ; Répondis-je bien moins excitée que mon interlocuteur ».
Je partis donc à plusieurs endroits , empruntant un navire du Fléau (navire réprouvé est ce qui s'en rapproche le mieux). Je vis la Scholomance , Stratholme , Tranchebauge , Les Bois de la Pénombre , Les Maltererres. Je ne partis jamais dans les Nécropoles. Le Conseil se méfiait trop des Liches et notamment de Kel'Thuzad. Je tuais rarement mais lorsque je le faisais , cela était rapide et efficace. Mon adversaire n'avait guère le temps d'agir. Puis je reçus un ordre du Conseil :
« Nous avons perdu le contact avec l'un de nos inspecteurs il devait juger du clan Noah à Karazhan , néanmoins il ne donne plus de trace , rends-toi là bas et accomplis ta mission ».
Je partis vers Karazhan ignorant tout de ce « Clan Noah » mais Valanar semblait inquiet , presque paniqué ...


Chapitre : IV
La route pour Karazhan


Je partis sur la route de Karazhan , j'étais alors au Bois de la Pénombre au cimetière du Bois-des-Corbeaux pour vérifier l'état des lieux... La route était sinueuse entourée par des arbres plus ou moins morts. Quelques Worgs rôdaient mais mon odeur de non-morte suffisait à les repousser sans que je n'ai à en tuer. D'après les informations je devais aller dans un village humain et tourner à droite pour continuer dans le Défilé de Deuillevent. Je continuais ma route lorsque je sentis l'odeur de mortels... C'était un embranchement , je ne pris pas la peine de tous les observer , je me tapis dans les broussailles , il fallait que ma venue à Karazhan soit aussi discrète que possible. Passant cet embranchement gardé , je poursuivais la route sinueuse qui coupait à travers les bois , ne prêtant guère attention aux créatures m'entourant , mon esprit était focalise sur : Qui sont ceux du « Clan Noah » ? Pourquoi le Conseil semblait paniqué ? Comment allais-je pénétrer dans Karazhan ?
Je remarquai soudain que j'arrivais à l'abord de grange , plus loin j’apercevais les contours de ce qui semblait être un village ,je me dis que cela devait être le dit village à traverser. Je ne pus résister à l'appelle du sang et des âmes , me faufilant parmi les ombres et hautes herbes je pénétrais dans une grange , la lumière vacillante éclairait un homme qui avec sa fourche remplissait des boxes avec de la paille. Me glissant silencieusement derrière lui , je lui plantais ma dague dans le dos , il poussa un râle signifiant que sa vie le quittait , je murmurai alors quelques paroles pour pouvoir drainer son âme à temps. L'âme du paysan se retrouva prisonnière dans un cristal prévu à cet effet tandis que je m'abreuvais du sang encore chaud de ma proie. Il n'y avait que quelques fermes isolées , toutes subirent le courroux de ma soif de sang. Je me délectais de la mort que j'offrais à ses innocents. Je tuai quelques gardes du village avant de reprendre ma route , j'arrivais enfin à Deuillevent … C'était sinistre , des pendus aux arbres que les vautours se disputaient , un décor rocailleux s’élèvent dans le ciel , partant de gorges ou de l'eau ruisselait , on aurait dit qu'une montagne fut déchiquetée et que l'on marchait dans les restes de cette chose … Je traversais un pont , je devais tourné au premier embranchement qui était derrière moi , trop perturbée par ce « Clan Noah » je ne fis guère attention à la route , néanmoins , je tournai à droite au second croisement et tombai sur une troupe d'orges , étant de dos , ils ne me voyaient pas , sûrement trop occuper à la cuisson d'un pauvre vautour de la région. Je perçus Karazhan : Une grande tour entourée par les ruines d'un village... Je continuais ma route et m'arrêta sur un nouveau pont de pierre , je regardais en bas … C'était assez proche que je prenne le risque de sauter sans me briser quelques os. Je ne pris pas d’élan et me laissai tombé dans le vide prête à la réception , néanmoins je glissai , un de mes pieds se réceptionna sur une roche qui glissa et moi aussi , je fus dans la petite rivière … L'eau insupportait. Je continuai et tomba sur une morceau de tour relié à la tour principal par une arche. Je gravis les escaliers , rencontrai une âme errante et arrivait à un premier balcon... Je vis en contrebas les ruines du village menant à la tour. Il y avait un Sin'Dorei non-Mort puis une Kal'Dorei faisant des rondes autour des ruines... Je me demandai alors ce qu'une Kal'Dorei faisait ici , me persuadant que je le découvrirais une fois dans la tour. Je repris des escaliers et arrivait sur l'arche devant une grille. Je m'avançais près de la herse , une sensation étrange comme si mon corps était ralenti par une matière transparente et entrepris de soulever la herse … Un échec , je voulus tordre les barreaux … Second échec … Je regardais avec mépris la tour et partie , en contournant cette fichue tour , vers la porte principale. Je m'approchais craignant d'être repérée , ce qui fut le cas un fois car une autre Kal'Dorei était sortie et semblait m'avoir repérée , je préférai prendre la fuite que de semer le pagaille. Je parvins de nouveau à m'approcher de l'entrée , cachée derrière des roches , quand un Sin'Dorei , bien vivant , sorti de la tour. Mon esprit était perturbé : Comment autant de vivants pouvaient être à Karazhan ? Si le « Clan Noah » était du Fléau , pourquoi n'étaient-ils pas des non-morts ou morts tout court ? Le Sin'Dorei parla avec les deux autres elfes. Je ne pouvais guère m'approcher plus de l'entrée... Je n'écoutai que quelques bribes de conversation , le Sin'Dorei parla d'un Champs de Force qui empêchait les intrusions à Karazhan … Une idée m'était venue dans l'esprit : Si je pouvais créer une brèche dans ce champs de force , je pouvais pénétrer Karazhan et de plus par la herse !
Je repartis vers la herse dans l'espoir que mon plan puisse aboutir , je me tins devant la herse , traçai un cercle au sol et canalisai un peu d'Ombre … Rien , aucun changement , rien de visuel ou d'auditif... Je ne perçus qu'à temps le Sin'Dorei de tout à l'heure. Mon esprit se mit à nouveau à réfléchir tandis que l'elfe me parlait. Il me révéla son identité , un certain Delendir ou Delondir , je ne sais plus bien. Je lui répondis que mon identité et le but de ma venue ne le concernait en rien. Il me proposa d'ouvrir la herse. Je ne savais si je pouvais lui faire confiance , et soudain je me dis que j'aurais normalement , dû le tuer dès que je l'avais vu , néanmoins si il pouvait m'aider à rentrer dans cette maudite Tour , soit , j'acceptai à regrets. Il mit sa main en l'air , semblant toucher quelque chose , puis avança vers la Herse et l'ouvrit en marmonnant un semblant d’incantation. Je pénétrais enfin dans Karazhan.


Chapitre V : Karazhan :


Je rentrais dans une salle remplie de décombres ,de poussière et de toile d'araignées. Des âmes errantes , je me tournais vers le Sin'Dorei :
-« Sont-elles hostiles ? ; Demandais-je. »
-« Elles ne le seront que si vous l'êtes envers elles. »
Nous marchâmes , je l’interrogeais sur le « Clan Noah » et un possible chef … Il me répondit qu'il connaissait les deux … Je pris la décision de rencontrer avant toutes choses le Chef de ce Clan , puis de décider si sa tête devait tomber ou non me fixant une date de trois jours pour le faire , cet endroit ne me plaisait pas , grand , vide , poussiéreux , je sentais dans l'air quelque chose qui me semblait mal-saint... Mon corps et mon esprit me criaient de sortir de ce trou à rat , mais ma mission devait être ma priorité. Je ne sais pas combien de temps nous avons marché , gravis des marches en bois pourrissant. Tout cela pour arriver à un endroit bloqué par un sceau au sol : Il nommait ce lieu « La Bibliothèque » … Nous nous asseyions sur des marches , et je lui parlais de mon intention de rencontrer le Chef du Clan Noah qui se faisait nommer « Comte »... Le temps passa … Plusieurs heures , j'étais effrayée par cet endroit , il me donnait la nausée , j'aurais voulu avoir une toute autre mission même si il fallait que je meurs de nouveau au cour de cette dernière … Le Temps passa rapidement , finalement , il me dit qu'il allait me mener au « Comte » … Nous refîmes le Chemin inverse , puis nous arrivâmes dans le couloir de l'entrée principale.
« Il semblerait qu'il ne soit guère ici » Dit-le Sin'Dorei.
« Je suis navré , mais cette fois je dois vous laisser seule » Reprit-il de plus belle.
Je ne dis aucune parole, acquiesçant d'un signe de tête mais il était déjà parti... Une porte sur le côté m’intéressa , elle menait sur un petit sous sol rempli d'araignées et de chauve-souris dépassant le mètre d'envergure... J'y passai des heures , ne sachant que faire , tellement distraite que je ne vis pas venir un Ténébrant … Il me demanda les choses habituelles : Qui suis-je ? Que fais-je ici? Et : Comment suis-je entrée ? Je lui répondis que tout ceci n'était pas ses oignons et que je devais parler au Chef du Clan Noah en personne et ne parlerais à personne d'autre avant lui. Il pris une chaîne à sa ceinture et la lança me ligotant , je tombai au sol comme une andouille … Le méprisant dès l'instant où il venait de faire cet acte barbare … Il me répondit calmement que je n'irais voir le « Comte » qu'avec certaine précautions , il défit sa chaîne et la lança sur mes dagues ;
« Ce sont mes outils de travail et mes seules compagnes , alors ne les touchez pas ! » M'exclamais-je furieuse.
« Bien , dans ce cas donnez moi vos mains » Répondit-il impassible.
Son comportement m’agaçait au plus haut point , mais pour mon bien et celui de ma mission , je me résignai à lui tendre mes poignets. Il défit sa chaîne de mes lames pour la passer à mes poignets. Il me ramena sur mes pas , traversant avec moi une salle remplie d'esprit humains costumés et me fit m'asseoir à une chaise sur un balcon. Il cria quelque chose que je ne retins pas tellement mon esprit était furieux envers sa personne … J'aurais voulu le tuer … Le cri fit écho dans toute la Tour et un autre Ténébrant suivit d'une Ténébrante arrivait derrière nous. Mon geôlier prit parole :
« Nous avons une « invitée » » Dit-il en me désignant ; « Dois je défaire ses chaînes et m'excuser ? »
Le nouveau Ténébrant hocha la tête enfin , je crois vu que l'idiot en face de moi fit ce qu'il avait demandé. Je pris cette fois-ci la parole :
« Je ne parlerais qu'à l'abri des oreilles indiscrètes et seule à seul avec le Chef du « Clan Noah » ou le « Comte » comme vous le dites. »
Le nouveau Ténébrant dit d'une voix calme et passible , je pus le voir , il se mit devant moi , il était bien bâti malgré sa peau noire, néanmoins un élan de dégoût me parcourra en le voyant , il était plus grand que les autres et portait une Claymore couverte de rune rouges comme le sang fraîchement versé :
« Éloignez vous que nous puissions parler ».
Je ne retins pas grand chose de la conversation … Seulement qu'il devait mourir , il avait rompu ses engagements envers le Conseil et le Fléau , il n’œuvrait plus pour eux , je devais le tuer mais les deux chiens de gardes derrière un peu plus loin semblaient pouvoir agir si je levais le petit doigt. Je crois qu'il me parla à voix basse de « liberté » mais c'est sûrement le fruit de mon imagination , je lui dis que je ne toucherais à sa meute , et ne me mêlerait pas à celle-ci car j'étais la « chienne » seule , le limier du Conseil … Ainsi , je repris la route des sous-sols et lui dit avant de partir que je ne resterais que trois jours … Il savait que j'étais une espionne du Fléau , mais il savait qu'à l'heure actuelle … J'étais impuissante face à lui. Je pris place prêt d'un feu … Et m'endormis.


Chapitre VI : 1er jour à Karazhan.


Lors de mon réveil , j'eus un réflexe , je portai ma main à ma sacoche gauche et prit mon robe de sang pour commencer une communication avec le Conseil. Je percevais mal les paroles du Conseil et eux aussi mais nous parvînmes à nous faire comprendre : Il fallait tuer le Comte Von Forsak à tout prix. Je rangeais l'orbe et partie errer dans mon caveau … Réfléchissant , soudainement un Sin'Dorei fit irruption dans ma « cellule » en demandant où était le Comte... Ce que je m'enfichais … Il partit l'air désespéré. Soudainement , je me mis à parler seule à voix haute de comment faire et que faire pour le Comte pourrissant... Je sortis de mes « quartiers » pour partir dans la salle de réception , dans la salle d'à côté plusieurs personnes parlaient à voix haute. Le Sin'Dorei , le Comte et un Kal'Dorei … Je ne pus comprendre la conversation et le Sin'Dorei parti , c'est alors que le Comte murmura des choses au Kal'Dorei et celui-ci fit un sort des arcanes pour me repérer sans que je le sache mais cet idiot parla à voix forte et dit :
« Oui , je la sens derrière le pilier »
Je repartis vers mon sous-sol le Comte à mes trousses. Nous parlâmes brièvement , disant que les Histoires de Karazhan ne le concerneraient plus , il partit dans son coin et je fis de même. Finalement je partis voir le sceau de cette bibliothèque , j'en avais parlé au Conseil et il semblait fort intéressé de ce lieu. Je gravis les escaliers pourrissant et vis une portail Noirâtre et rougeoyant... Je ne devais pas m'attarder , j'en ferais part au Conseil plus tard. Je continuais mon ascension mille questions en tête. Finalement j'arrivai à destination , m'assis dans un coin sombre et laissai mon esprit errer dans les recoins de mes pensée.
Tellement absorbée , que je ne vis pas le Comte et ses disciples venir me tendre une embuscade , je relevai néanmoins ma tête car ayant entendu des paroles , je devais vérifier que personne n'était devant moi , mais j'eus la mauvaise surprise de voir le Comte devant moi derrière lui une femme se tenait dans son ombre tandis que d'autres bloquaient les issus. Je me levai la tête haute et froide , la femme disparue , le Comte tenait un discours, j'ai oublié la plus grande partie de conversations et le peu que j'ai retenu n'est qu'un cafouillis d'incohérence. Finalement je sentis quelque chose dans mon dos et ne pu esquiver un Éclair de Sang qui me fit me mettre à genou. Puis des chaînes vinrent me prendre les mains tandis que je me relevais. Instinctivement je voulus prendre ma bourse d'âmes néanmoins les chaînes m'en empêchèrent et le Comte remarqua mon geste et me prit la bourse d'âmes. Le Comte se retourna pour je ne sais quelle raison et j'en profitai pour lui flanquer un coup de pied dans le dos. Finalement , il vacilla et je me fis assommée. Je ne sais ce que le Comte me fit néanmoins lorsque je m'éveillai , j'étais au même endroit , j'insultais le Comte et pris la fuite , néanmoins je n'arrivais pas à l'insulter ouvertement , mon esprit était bloqué , comme entravé … Il ne voulait pas que j'insulte ou désobéisse au Comte , finalement le Comte me mordit à deux reprises , et corrompit mon corps et tenta de faire de même pour mon esprit. Je sombrai dans l'inconscience et me relevais dans un lit dans une salle souterraine … Je me levais l'esprit , vide je n'étais plus moi … Je ne me souviens pas de ces moments … Je ne me souviens de rien … Je me vis obéir au Comte , puis le combattre et failli le tuer … Néanmoins je pense que ce n'était pas réel...


Chapitre VII : 1er jour dans la crypte.


Je me réveillai , la salle était en désordre , des morceaux de bois , de pierres et des livres jonchaient le sol. Le Comte me vit et vint vers moi … Il me parla me demanda de le suivre … Finalement il me montre deux créatures , une qui semblait immatérielle et l'autre qui était une bête... En la voyant , je me pris de sympathie pour elle … Je trouvais au fond de moi que nous étions identiques.
Le comte me dit de ne pas bouger et il partit pour revenir avec un bandeau imbibé de sang me demandant de le mettre sur mes yeux , puis il me dit que je devais commencer à m'entraîner à me déplacer , me battre avec le bandeau. La journée et les heures passèrent , finalement le Comte établit avec moi un pacte de sang pour me rendre plus forte … Cela fait il se mit en tête de m'apprendre la magie du sang. Ce fut un échec cuisant , finalement je repartis sur mon lit en maugréant et soudainement il m'ordonna de garder mon bandeau sur les yeux , je sentis trois nouvelles odeurs … Celle du Sin'Dorei , de la fille dans l'ombre et d'un autre … La fille voulut me parler et elle subit un échec je ne lui répondais jamais la réponse qu'elle voulait … Le Comte revint et me la présenta comme étant son bras droit et ma Maîtresse lorsqu'il devait s'absenter... Finalement tous partirent , il resta avec moi faisant des expériences dans son coin ou venant me parler de temps à autre , petit à petit , je voulais sa mort , qu'il se taise , qu'il cesse ses absurdités et me laisse partir … Je me levai et dégaina ma Lame , je l'attaquais de front, il se prit ma lame dans le torse puis le combat dura quelque temps avant qu'il ne m’envoie une attaque mentale où je sombrais de nouveau dans l'inconscience … Je me réveillais dans une autre pièce , vide et froide comme seul accès une herse … Je demandai à voir la bête , mon amie , une fois fait je me cachais derrière elle me blottissant contre son « ventre » et j’entendais l'autre parler mais ne l'écoutais pas , j'entrepris de me donner la mort en m'enfonçant la main dans le cœur … Le bête se déplaça et le Comte parvînt à m'en échapper , finalement il me demanda si je voulais bien m'occuper de la chose , et nous partîmes faire un autre pacte de Sang pour que la créature devienne mon compagnon d'armes … Le pacte sang fait je devais lui donner un ordre j'essayai 9 fois sans réussite , au bout de la dixième en versant un peu de mon sang , je réussis … La créature était mienne. Le Comte me donna l'autorisation de sortir de Karazhan mais je ne devais en aucun cas quitter le Défilé de Deuillevent … La bête se nourrissait de sang et en chassant , sinon elle ne pouvait se nourrir correctement. Je désobéis au Comte et partis au Bois de la Pénombre. Là bas , je tuai avec Besty (c'était le nom de ma bête de sang) des humains infortunés et pris leur âme ou du moins quelques fragments... Je sentis la présence d'un autre Ténébrant et partis dans la Chapelle du cimetière de Jardins Paisibles. Le Ténébrant entra , il était grand et tout en muscle … Il me dit , ordonna , de rentrer à Karazhan … Je lui demandai qui était il et il ne répondit pas , j'envoyais ma torche dans son visage qu'il parvint à stopper avec sa main droite et ma lame vers son ventre de façon horizontale , il l'arrêta aussi , c'est alors que Besty le prit entre ses puissantes mâchoires et l'envoya valsé dans un mur en lui ayant planté ses long-crocs dans le corps. Je m'enfuis avec Besty pour arriver au Cimetière de la colline aux Corbeaux , je partis dans la Crypte mais Besty ne me suivait plus , les membres du Fléau s'écartaient devant moi (le Conseil n'avait probablement pas averti le reste des troupes isolée que j'étais devenue une ennemie)... Le Comte et la Brute parvinrent à rentrer et ne me virent pas je sortis de ma cachette et partis vers la masure lugubre … Là , ils me retrouvèrent , je balançai mon Épée vers la brute , mais elle se ficha à quelques pas de lui dans le sol , je repris la fuite de plus belle mais le Comte me lança une attaque mentale et la brute me balançai sur son épaule... Nous étions de nouveau à Karazhan … Le Comte et moi parlâmes , j'étais enchaînée à une chaise et ne pouvait bouger , je sentis quelque chose d'humide couler sur mes joues tandis que je vociférais et blasphémais contre le Comte , je fus ramenée dans ma cellule , mon poignet gauche me démangeait...


Chapitre VIII : Le Veilleur :


La fille avait échouée … Son esprit ne répondait plus aux attentes du Conseil , la sphère de vision l'avait montrée , brouillée par les énergies de la Tour de l'Ancien Gardien … Le Conseil ne pouvait se passer d'un si bon élément , néanmoins si elle passait à l'ennemi , il fallait la tuer , ne plus en laisser de traces. Heureusement le Conseil avait tout prévu. Lors de sa renaissance elle s'était réveillée deux fois , la première fois , elle avait encore toute sa tête … Une chose rare , mais le Conseil avait prit des mesures : Il avait créé une Marque impie à son poignet Gauche , la marque avait été dissimulée par Magie , et restait passive tant que personne ne l'activait … Tardolar le savait , il était temps d'activer la marque. La Marque raserait l'esprit de la fille et pourrait la faire revenir aux mains du Conseil. Il partit dans la crypte destinée à cet usage , plaça le cristal de lien de la fille sur le socle , traça un cercle impie au sol , ses deux acolytes vinrent à ses côtés et ensemble ils canalisèrent de la Magie Impie vers le cristal pour réveiller la Marque … Cela ne marchait pas , ou que très faiblement , la Tour maudite brouillant la canalisation … Mais ils continuèrent et continuent à l'heure actuelle …


Chapitre IX : La Chute du Veilleur :
Là où mon Esprit se brouille.


Je me réveillai … Dans la crypte … Une femme s'approcha de moi … C'était le bras droit du Comte d'après mes souvenirs … Elle me fit boire de force quelque chose , juste avant elle parlait avec le Comte Von Forsak … Je fus plongée dans un profond sommeil … Je faisais des rêves , ou du moins cela y ressemblait , c'était des passages de ma vie , mais petit à petit … Ses passages s’effacèrent … Je fus seule … Perdue dans le Noir... Piégée dans le Chaos... Étais-je enfin morte ?
J'ouvris les yeux … Il y avait deux elfes … Le plus grand , un mâle partit , la fille lui avait donné un ordre … Mon esprit était embrouillé , je ne savais ni où j'étais ni qui j'étais et encore moins qui ils étaient … La Fille parla … Elle était mon amie , elle me fit sortir et me présenta d'autres amis , ainsi donc j'avais des amis … Elle me montra l'un d'eux il se nommait Comte , c'était son prénom … Il était mon Père. J'accompagnai donc Père , il me montra ma demeure , les pièces étaient toutes différentes le lieu se nommait Karazhan … Subitement je vis des pièces des moments , une statue de pierre , un sceau au sol des escaliers , moi et ma « Famille » , j'écoutai Comte avec l'oreille distraite , je montais à l'étage feignait l’ignorance , il fallait que je trouve ce lieu... Au passage je poussa le Géant qui s'écrasa au sol comme … Une fiente de corbeau … Je rencontrai un elfe à la peau pâle , il était aussi mon ami … Je montais les marches ,toujours monter … Puis j'arrivai enfin à la salle , circulaire , avec des socles pour accueillir des statues , mais il n'y en avait pas , je me mis devant la « Porte » où il y avait le sceau au sol... Je regardais le socle à ma droite … Et je m'y vis , les autres m'entouraient , ma peau était pâle , blafarde … Ils me frappaient , me torturaient … Celui qui se disait être mon père m'imposa une marque dans mon dos tandis que mon « amie » me tenait avec une chaîne … L'elfe à la peau pâle eu la mauvaise idée de faire du bruit … Je me retournais le pris par la gorge et le questionna , il ne voulait répondre qu'en étant assis , je le mis assis et il me fixa des condition , je lui envoyai mon genou dans le visage , et enfonça mon talon dans chacune de ses mains pour lui briser les os … Je m'enfuis , je descendis les escaliers et je revis le Géant … Je le repoussai de nouveau et sautai sur lui le plaquant au sol... Il disait qu'il ne savait rien , je lui donna un coup de talons dans les côtes dorsales et dans chaque main … Puis, je repris la fuite … Finalement je suis arrivée dans une salle avec un objet violet , rouge et noir , je fermais la porte , et me barricadais dans la salle... Mon esprit me criait de quitter Karazhan , tandis que mon corps était attiré par la chose je le toucha du bout de ma main et je me retrouvais devant la Tour Maudite … Soudainement je sentis quelque chose : Je devais aller au Nord … Il fallait que j'arrive au Nord , mon esprit ne le voulait pas vraiment mais mon corps pris le dessus et parvint à convaincre mon esprit … Je ne me souviens plus de grand chose … Je marchais courrais , tuais , prenais une pause ou deux ,je tuais sans distinction : animaux , nains , humains , Troggs , Ogres … Morts-vivants … Je sentis l'odeur de ma « Famille » derrière moi dans un changement de direction du vent ; J'étais prise en chasse … Je gravis les montagne , bondissant ,agrippant , escaladant , souffrant … Je continuais , les décors passaient sous mes yeux … Des champs de lave , des terres arides … Des plaines verdoyantes … Un marécage puant , une plaine semi-désertique , une forêt de pins … Une terre morte … Je devais aller vers l'Est … J'y parvins mais les premiers membres de ma « famille » me rattrapèrent … Mon esprit et mon corps voulait aller dans la crypte en face de moi … On m'assommait … Je sentis une sensation de douleur me traverser le corps … Une énergie destructrice parcourra mon corps , me donnant un nouveau souffle de vie … C'était douloureux et tellement … Extasiant … Je sentais mon corps entier me brûler … Puis … Plus rien , le vide … Je n'étais plus … Mon corps ouvrit les yeux tenta de tuer ceux de ma « famille » … Je savais tout … Ils m'avaient mentie … Ils m'avaient utilisée … Le seul vrai Maître était le Conseil et le Roi-Liche … Il fallait tous les tuer … Soudainement du bruit en provenance de la crypte se fit entendre … Puis le bruit des lames plongeant dans la chair et les os de quelqu'un … Je sentis une larme sur le coin de mon œil … Quelque chose … Était mort en moi … En même temps que la chose en bas avait été tuée … Mon esprit abandonna la lutte … IL était mort … Inconsciemment , je savais que j'étais seule , sans savoir pourquoi … La chose qui était morte dans la crypte avait entraîner la mort d'une chose en moi … Plus personne ne m'aimait … Je n'avais plus personne à aimer … C'est ainsi que le Veilleur était mort … Il avait accomplit sa mission : Activer la Marque.


Chapitre X : Retour à la Crypte.
Là où les yeux s'ouvrent...


Mon corps se leva, ouvrit les yeux , il perçut des bruits à la porte , se mit en position de traque ; à l'affût , la scène me semblait extérieur … Comme si mon corps ne m'appartenait plus... Je percevais à mon poignet quelque chose de brillant , c'était vert … Le Comte Von Forsak entra. Mon corps se jeta sur lui , et fut renvoyé contre une mur , une fille et le Sin'Dorei pâle entrèrent. La Fille attaquait mon esprit , mon poignet se mit à briller et une vague impie déferla sur les trois autres. Mon corps lança quelque sort avant d'être assommé par le plat de la Lame du Comte. Ils se mirent autour de moi , la fille préparait quelque chose : De sa main il émanait une lueur violette , tandis que le Sin'Dorei sorti un Cristal. La même lueur que mon poignet était sur ce cristal. Mon poignet brillait , il envoya une nuée impie sur la Fille qui recula et partit se reposer , le Comte voulu prendre sa place. Soudainement mon poignet envoya un sort impi sur le Comte , le faisant reculer , tandis que la Lueur de mon poignet se mettait à grossir alors que la Lueur du Cristal semblait affaisser … Le Sin'Dorei se crispait , il transpirait , la sueur perlait son front , le Comte revint à la charge. Ce fut trop , la Lueur du Cristal s'affaiblissait brusquement et un bouclier d'énergies impies entourait mon corps … Le Sin'Dorei reçut une petite déflagration impie qui le fit lâcher le cristal qui put être entouré lui même du Bouclier. La Lueur de mon Poignet ne estompait pas , celle du cristal faiblissait de plus en plus. Finalement le cristal ne brillait plus , alors que mon Poignet était devenu un « mini-soleil » verdâtre. Le Bouclier disparut , mon corps se releva , il canalisa de l'énergie de la Lueur de mon Poignet , et il y eu une déflagration impie , les chaires se mettaient à pourrir , la peau se recouvrait de furoncles sanglants qui éclataient , la vermine dévorait les chairs et des poussées de fièvres montèrent à ceux qui entourait mon corps... Les trois l’enfermèrent , mon corps donnait des coups dans la porte puis de ses mains jaillirent un orbe noirâtre et verdâtre qui s'écrasa sur la porte et la fit voler en éclats. Il y eu une mini-bataille , le Sin'Dorei prit la fuite , il ne restait que le Comte et la Fille que j'avais grandement affaiblie. Après les avoir tout deux affaiblis , mon corps prit la route de la sortie , et plongea dans un portail sombre pour atterrir devant la tour , là il contourna Karazhan , et trouva un cimetière. Des Énergies Impies se mirent à grouiller autour de mon corps comme des mouches attirées par le cadavre en décomposition d'un animal mort. Soudainement des corps en putréfaction sortirent du sol se levant et se tournant vers mon corps, qui leur donna des ordres. Les goules se jetèrent sur la tour tentant de détruire les briques … Se fut un échec , mon corps partit vers la route et trois personnes s’amenaient vers lui. Une Kal'Dorei ; Un Sin'Dorei et Un Ténébrant (Le Géant). Le Sin'Dorei tenta d'asséner à mon corps un coup de dague , celui-ci se mit de profil et donne un croche-patte au Sin'Dorei qui s'étala à terre. Le Géant avançait vers moi en parlant , mon corps s'en prit à la Kal'Dorei lui arrachant les lames des mains pour se tourner vers le Géant , la Kal'Dorei n'eut de cesse que d'essayer de reprendre ses lames. Le Géant bloqua un coup mais pas l'autre , il donna un coup dans le ventre de mon corps se qui l'envoya à terre puis se releva.
Le Comte revint ordonnant aux autres d’abattre mon corps... Finalement la marque à son Poignet se mit à luire et une déflagration d'énergies impies déferla sur ceux qui m'entouraient … Soudainement le Comte cria :
« A toi ma sœur Adrya. Amour Éternel. Tardolar. »
Ce cri me ramena d'abord dans mon corps mais je n'avais aucune maîtrise de celui-ci. J'étais dans mon corps sans qu'il ne soit vraiment mien … Le Comte cria sa phrase plusieurs fois et tout me revint ; ma vraie famille , mon frère Jumeau Tardolar , ma vie (lors de mon vivant) ; ma Mort , ma résurrection , mon asservissement , l'arrivée à Karazhan , tout , tout me revenait , et soudainement , je compris enfin pourquoi une part de moi était morte : Mon Jumeau Tardolar était la seule trace d'Amour qui avait perduré tout ce temps en moi , c'était sa « présence » qui m'avait permis de garder ma tête entière (ou presque) pour ne pas finir en cadavre écervelé obéissant sans contester au Conseil … Je compris que le Comte , que j'avais détesté , injurié , méprisé , mal-traité et faillit tuer ; n'était rien d'autre que celui , qui avec l'aide de Karazhan , m'avait fait ouvrir les yeux , les larmes coulèrent sur mon visage , je pris la fuite, j'avais une nouvelle mission : Détruire le Conseil. Je me retournais une dernière fois vers la toute et prononçai ses paroles à vive-voix :
« Finalement , cette tour n'est pas aussi horrible … Elle m'a permit avec son aide … Non , IL m'a permis d'ouvrir les yeux et je lui en suis reconnaissante … Néanmoins , je ne puis le remercier...
Tardolar... Mon frère … Tu n'es plus … Mais ton assassin est toujours... Je ne puis te venger dès maintenant … Néanmoins , je vais nous venger … Je vais nous venger de ce que le Conseil nous a fait , au lieu de nous laisser … Une Mort digne et propre... Et après ceci … Je te rejoindrais … Et nous serrons … Ensemble … A jamais ... »
Je pris la route décidée à aller jusqu'au Norfendre pour détruire le Conseil , j'avançais , je retombais sur le village humain. Je tuai quelques gardes et pris à chacun un fragment de leur âme. Puis je continuais ma route , soudainement , j'entendis un bruit derrière et devant moi. Le Comte se tenait devant moi... Nous discutâmes de ce que j'allais faire. Je lui expliquai mon projet , le remerciai de ce qu'il avait fait pour moi , puis je lui fis signaler qu'il avait tuer mon Frère … Et que par conséquence , après ma mission , je réclamerais vengeance pour mon Frère … Il me persuada de rester , qu'ensemble nous étions plus forts , que seule , je n'avais aucune chance... Nous repartîmes tout deux à Karazhan. Il me ramena dans la Crypte , dans son laboratoire … J'y restai deux jours durant , lisant les ouvrages de la bibliothèque de mon Mécène , puis je sortis pour prendre l'air , depuis deux jours , j'erre dans les ruines devant la tour , me retrouvant dans l'incapacité de retourner dans Karazhan...


Chapitre XI : Le Départ.


Le Comte vint me voir un jour alors que j’errais sans but précis dans les ruines. Il vint m'avertir que le Prince Atherann allait venir rendre une petite visite d'ici quelques jours , le Comte avait prévu de l'abattre mais il avait besoin de protection , car lorsque le conseil apprendrais la nouvelle , il enverrait des troupes raser le Clan Noah , c'est pour cela qu'il me demanda en me donnant des indications et de la paperasse , d'aller trouver la Lame d’Ébène , une dénommée Siouxie , une Banshee , plus particulièrement. Je mis les voiles vers Achérus , je savais où cela était , j'en avais fortement entendu parler du Conseil qui y avait mené des opérations contre la Croisade écarlate.
Je pris la même route qu'il y a quelques jours et je m'arrêtai au village humain car j'y avais aperçu des Griffons , ces braves créatures servant de moyen de transport aérien pouvait m'être utiles. Je tuai la gardienne , il me suffit d'esquiver en glissant le long de son bras puis de la frapper dans la nuque l'étourdissant , et enfin je pris sa tête entre mes mains et je la fis tourner rapidement d'un coup sec , ce qui eu comme résultat de lui briser la nuque. J’enfourchais alors l'un des griffons et mis voiles vers Achérus , la traversée fut longue … En chemin une idée me vint en tête : Si la Lame d'Ebène arrivait peu de temps avant le départ du Prince , je pourrais m'éclipser et aller jusqu'au Norfendre , le Conseil est divisé , aucun des Princes n'est à la Citadelle de la Couronne de Glace , ils sont tous éparpiller au Norfendre … En les coinçant un à un j'aurais une chance de les tuer.
Puis , soudainement je vis Achérus , La Nécropole s'élevait à plusieurs dizaines de mètres du sol , plus exactement au dessus d'un campement du Fléau d'après les tentes et les bannières déchirées. Mon griffon atterri sur la terrasse supérieure de la Nécropole , je vis celle que l'on nommait « Siouxie la Banshee » c'était une Kal'Dorei morte-vivante , son teint blafard et ses cheveux argents lui donnaient un air presque doux. Je m'en approchais , à côté d'elle , il y avait une sorte d'abomination qui semblait attendre ses ordres. Finalement je vins et me présentai à elle , moi ; l'enjeu de ma visite et le Comte ainsi que le Clan , la Banshee me dit de descendre à la terrasse inférieur en empruntant le mécanisme de transport inter-nécropole. J'attendais patiemment , quand je vis une Sin'Dorei accompagnée d'une humaine , elles étaient toutes deux de grandes taille , leurs yeux reflétaient le mépris qu'elles éprouvaient à mon égard , par politesse je me présentai , et j'appris leur nom vu qu'elles firent de même , la Sin'Dorei se nommait Lydorniel et l'humaine était Sarecia , d'après ce que j'avais compris , Sarecia était la maîtresse de Lydorniel et lui enseignait les arts impis. Elles m'informèrent que les troupes de leur Ordre viendrait dans peu de temps à Karazhan et que je pouvais dès à présent partir et emprunter l'un de leur griffon d'os , Sarecia me donna une sorte de sifflet métallique qui selon elle me permettrait d’appeler la monture non-morte peu-importe l'endroit où je me situerais. Je le pris en la remerciant et grimpai sur le dos d'une des montures non-morte , vu que j'avais le sifflet , je fis comme si ce griffon était mien et le baptisa Aile-Funeste. Cette créature ne se fatiguait pas , c'était bien plus pratique qu'un griffon vivant , nous arrivâmes en quelques heures à Karazhan. Le Comte vint me voir alors que ma monture s'en allait errer dans les cieux alentours. Il me proposa d’emménager une cave tout près de Karazhan et d'y établir mes quartiers et ce que je voudrais y mettre. J'acceptai l'offre Et commençai à aménager ma Cave avec les objets qui furent à disposition , offerts part le Comte. Je pris quelques livres , des fioles et autres matériaux nécessaire à l'alchimie , je traçais un cercle Impie au sol en l'infusant de l'énergie de ma Marque , tandis que je plaçai en son centre un tas de crânes surmontés d'une Orbe de Sang offerte par le Comte. Tout fut près. Puis le lendemain les Cavaliers de la Lame d’Ébène arrivèrent , le Comte se présenta a eux et leur offrit comme base la cave qui était voisine à la Mienne , ces cavaliers m'offrirent quelques objets , comme des cages qui leur appartenait avant de se séparer du Roi-Liche , ainsi que des Fioles de Peste ou des Fioles remplies de Liquides Impies … Je partis vers le Village humain et parvint à en capturer 6 , ils devinrent mes esclaves que j'enfermai dans les cages , tandis que je prélevais leur sang pour remplir des fioles de Sang. Les jours passèrent et tout fut près pour créer une bête de sang … Néanmoins deux créatures des plus abjectes : Deux Ténébrants Mâles vinrent me tirer de ma quiétude , ils venaient de la part de mon défunt frère qui leur avait donné comme dernière mission d'assurer ma protection. Je en voulais pas d'eux , mais ils insistèrent , finalement , j'acceptai , ils allaient m'être utiles. Le lendemain , je pris le sifflet métallique et fit entrer de l'air dedans grâce à ma bouche , un son presque imperceptible se fit entendre , j'attendais quelques minutes à la surface quand j'entendis le cri rauque du Griffon non-mort. Ma Monture était venue , il faisait nuit noire et personne n'était aux alentours , je jugeais que le Comte et le Clan pouvait très bien s'occuper d'Atherann sans moi. Je pris la route vers le Norfendre , là bas j'irais tuer les Princes un à un …


Chapitre XII : Navarius.


Finalement au bout de trois jours je parvins enfin aux contreforts du Norfendre , je laissai ma monture se reposer , elle l'avait méritée. Puis je pris la route de Zul'Drak qui je savais être l'un des grands forts du Fléau , j'avais entendu parler de trois Nécropoles : Voltarus ; Kolramas et Zeramas. J'écoutais les rumeurs des vivants et des morts , parfois j’interrogeais l'un deux en mettant une capuche sur ma tête pour avoir des informations , finalement , j'appris qu'une créature se nourrissant du sang des mortels et de leurs âmes se tenait non-loin de Voltarus accompagnée par deux Nécrorateurs et semblait diriger les Troupes du Fléau à Zul'Drak … Je pris la route vers Voltarus , cela ne fut pas aisé , je devais affronter les Trolls , qu'ils soient morts ou non … Puis une idée me vint en tête , Zul'Drak était parcourue d'une semie-fôret , il me serait plus facile de me déplacer d'arbres et arbres sans me faire repérer. Je parvins enfin à Voltarus , le dessous était recouvert du Chancre que les machines du Fléau rependaient , j'aperçus le Prince de Sang et ses deux acolytes , il s'agissait sans nul-doute de Navarius , il était entourer par un bouclier runique qui était infranchissable d'après les dires … Je mis une stratégie au point pour l'abattre … Cela me pris plusieurs jours , quand ma stratégie fut au point je partis lentement et silencieusement vers son emplacement quand je fus interceptée par mes deux sbires , ils avaient réussi à retrouver ma trace je ne sais quand , cela faisait déjà une semaine que j'avais quitter Karazhan . Néanmoins ils allaient m'être utiles , ma nouvelle stratégie fut mise en place , mes deux crétins allaient tuer les deux crétins du Prince tandis que j'allais préparer un sort pour détruire le bouclier runique de Navarius.
Mes deux sbires s’élancèrent , Alvador (d'après ce que j'avais compris) pris celui qui se trouvait à gauche du Prince , il glissa sous le bras du Nécrorateur et le décapita à l'aide de sa dague , tandis que Tirisfan parvint à mettre le Nécrorateur à terre et à le pourfendre. Navarius se retourna , il semblait furieux et contrarié , je pris des fragments d'âmes que je jetais à terre aux pieds de Navarius puis , je murmurai quelques paroles et un Puits d'Âmes se construisit sous Navarius , les Âmes commencèrent à assaillir le bouclier de Navarius commençant à créer des fissures à ses pieds , puis utilisant ma Marque Impie , je lançai une Rune Impie sur le Bouclier. Cela eu pour effet d'attirer les âmes à cet endroit et finit par fissurer en cet endroit le bouclier qui fut détruit. Navarius se retourna vers moi et me tint pour discours :
- «Tu es plus forte qu'avant la traîtrise te sied à merveille , néanmoins tu retourneras sous notre coupe , ou plutôt sous ma Coupe devrais-je dire ».
Le Combat commençais , Navarius était un Maître dans la Magie du Sang et la magie Impie , il ne fallait jamais rester immobile de peur de se prendre un Orbe d'énergies Impies. Au bout d'un quart d'heure de combat , nous n'avions toujours pas toucher Navarius mais ce dernier non-plus … Il fonça sur Tirisfan et fit sortir des griffes , à la manières des félins , aussi longue qu'une dague , elles devaient faire environ trente centimètres chacune , puis il pourfendit Tirisfan qui tituba et n'eut le temps d'esquiver l'éclair de Sang qui suivit le coup de griffes , un morceau de son armure éclata tandis qu'il tombait , il parvint à mettre un coup de sa Lame dans le bras de Navarius qui se détournais déjà de lui pour s'en prendre à Alvador. L'endroit ou l'éclair de sang avait frappé commençait à devenir violacé et le sang semblait ne point vouloir s'arrêter de couler , Tirisfan se relevait lentement. Moi qui vit Navarius me tourner le dos en profitait pour lui envoyer un Orbe d’Énergies Impies dans le dos qui sembla le faire souffrir alors qu'Alvador en profitait pour lui pourfendre l'abdomen avec sa dague , mais il ne put éviter le coup de griffes et la déflagration Impie que Navarius lui fit. Je lançai une déflagration Impie moi aussi dans Navarius , tandis que Tirisfan le chargeait , il ne parvint à l'esquiver et se prit un coup de Lame dans l'épaule droite tandis que je murmurais des incantations pour créer une zone de Mort et de Décomposition à ses pieds. Mon sortilège eut pour résultat de l'affaiblir et de le rendre encore plus furieux qu'avant , sans que j'eusse le temps de le voir , il s'était glisser dans mon dos me planta ses griffes dans le bas du dos (elle s'étaient plantées en moi) puis que balança un coup de poing dans l'épaule gauche ce qui me la déboîta, vu que je ne pouvais , après , plus la bouger et vu le craquement que le choc fit , de plus , je me fis projeter au sol sur plusieurs mètres et atterri en roulés-boulets au Sol tandis qu'il préparait un éclair de Sang , je ne pus l'esquiver et me le prit dans le flanc droit , je senti ma chair me ronger , me brûler et mon sang couler sans s'arrêter , ma vision devint un peu trouble et mes mouvements étaient saccadés , désordonnés. Finalement Tirsifan parvint à se mettre derrière Navarius et lui planta son Epée dans le milieu du dos , tandis qu'Alvador s'élançait pour lui planter sa dague dans le Crâne mais Navarius n'avait pas dit son dernier mot , il sacrifia son bras droit qui explosa dans une explosion de sang et d'impie qui projeta Alvador et Tirisfan au loin tandis qu'il peinait à se relever , je m'approchais de lui et lui dit :
- « C'en est terminé de toi raclure ».
Puis je le décapitai avec ma Dague. Nous cachâmes son corps dans une mare de chancre liquide , tandis que je partais pour la Couronne de Glace , j'y allais pour tuer Sandoval , celui qui fut mon Maître pendant quelques temps , laissant mes deux compagnons dans Zul'Drak ...
________________________________________________________________________________


Personnages :
-Valyastrasza Souffle-Flamme jeune dragonne
-Alryvia Agaeti-Sangraën San'Layn
-Tarilya Til'Daeren Prêtresse du Marteau du Crépuscule
-Wendy Wizzy Journaliste de Gnouvelle de Gnomeregan


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 25 Aoû - 02:20 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la flamme du sang Index du Forum -> The Blood Council -> Back-Grounds Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com